Les sentiers et les chemins vicinaux, c’est un héritage public de l’ère pré-automobile… un héritage précieux. D’abord pour se promener, à pied, à vélo, à cheval ou en poussette. Pour le bol d’air. Parce que ça fait du bien. Ensuite, pour nous déplacer d’un endroit à un autre. Prendre les raccourcis – à l’abri de la circulation – pour gagner l’école, la gare, aller à la supérette… c’est pratique, et sécurisé pour les enfants.

Enfin, c’est aussi un lieu important pour la biodiversité. Certains chemins sont restés très naturels et fort diversifiés, a contrario d’une très large partie de nos étendues agricoles. Et oui : les sentiers forment souvent des couloirs préservés, qui permettent aux plantes de se disséminer et à certains animaux de circuler.

Les sentiers font partie intégrante d’une approche écologiste de la mobilité. Si le réseau est bien pensé, s’ils sont pratiques et agréables, ils offrent des alternatives intéressantes à l’usage de la voiture. Ils nous aident à préserver la planète et à lutter contre le changement climatique.

Alors, découvrons les sentiers. Et veillons sur eux.

Ce dimanche 17 septembre, nous sommes partis à la découverte des sentiers de Wavre. Il a fait un temps magnifique et nous nous sommes faufilés par des passages parfois insoupçonnés. Nous avons traversé des endroits splendides. Il en reste, y compris à Wavre. Et parfois nous l’oublions.

Bastian Petter

 

Nous vous donnons déjà rendez-vous au printemps, à Limal cette fois, pour de nouvelles découvertes.

 

Pour consulter les photos, c’est par : ici !

Télécharger l’itinéraire de la promenade en PDF

 

Share This