La participation ne se décrète pas, ne s’improvise pas : elle se construit de manière sincère et réfléchie. Elle permet aux citoyen.ne.s d’être associé.e.s aux projets et décisions ; il appartient aux élu.e.s de décider en bout de processus, en confortant leur légitimité et en s’appuyant sur un contrat de confiance renouvelé avec les citoyen.e.s.

Organiser la concertation avec la population (consultation populaire, enquête publique, réunions de concertation,…) avant la mise en œuvre d’un projet ayant un impact significatif sur la vie d’un quartier ou de la commune, en veillant à s’entourer du personnel adéquat pour l’animation et la gestion de la concertation.

Dans une démarche d’Open-gouvernement, mettre à disposition les documents administratifs émis par les instances publiques communales (à l’exception de ceux contenant des données à caractère personnel ou des documents confidentiels) afin que les citoyen-e-s puissent ensuite utiliser/réutiliser ces données.

L’objectif est celui de la transparence démocratique et de la participation citoyenne toujours plus importantes. La mise à disposition des données publiques se fait sous licence libre pour mettre l’accès à tous et toutes et favoriser le partage d’information.

Créer ou redynamiser des Conseils consultatifs partout où la nécessité s’en fait sentir, en consacrant les moyens adéquats à leur bon fonctionnement, en sollicitant ou en acceptant leur avis sur les décisions qui les concernent et en confiant la présidence de ceux-ci à d’autres personnes que le bourgmestre ou les échevin.e.s concerné.e.s.

Afin d’assurer une plus grande transparence des décisions prises lors des conseils communaux par les conseiller.e.s de la minorité, veiller à ce que les Règlements d’Ordre Intérieur prévoient la possibilité pour tous les conseillers communaux d’insérer dans le procès-verbal les motivations de leur vote, et cela en cas d’abstention ou de vote négatif.

Filmer et diffuser les séances du Conseil Communal sur le site internet de la ville.

Share This