Créer, sous l’égide du CPAS, un groupe de réflexion réunissant, outre une représentation politique, tous les acteurs de terrain actifs dans le secteur : infirmières à domicile, médecins, associations diverses, aides familiales à domicile,… en vue de définir une politique des aîné.e.s pertinente et intégrée.

Développer une politique de maintien à domicile grâce au développement de services d’aide au quotidien : repas à domicile, conseils d’aménagement du domicile, soins à domicile, service d’aide aux familles,…

Soutenir les initiatives d’habitats groupés et de logements intergénérationnels.

Mettre en place un « service sénior » au sein de l’administration communale (échevinat des affaires sociales) qui servira de porte d’entrée pour toutes demandes relatives aux aîné.e.s (CPAS, associations diverses, services sociaux, soins à domicile, santé mentale,…)

 

Créer une commission consultative communale des aîné.e.s (CCCA).

Lutter contre l’isolement en prévoyant des maisons de quartier, des lieux partagés dans chaque nouveau lotissement (Cinq sapins, Folon, Champ Ste Anne,…) et dans chaque projet de logement public.

Créer des structures pour répondre aux besoins spécifiques.

  • Une Maison de répit : accueil de jour pour personnes désorientées.
  • Création d’un service « balluchon » : prendre le relais de la personne aidante pour quelques heures ou quelques jours.

Repenser la ville en prévoyant une mobilité adaptée et des aménagements conviviaux (bancs, zones de repos, éclairage public, trottoirs adaptés, …)

Share This