Nous apprenons à l’instant la volonté de la Liste du Bourgmestre d’ouvrir sa majorité au PS. Ecolo Wavre est pourtant le vrai vainqueur des dernières élections communales à Wavre : nous progressons de plus de 8% et nous doublons le nombre de sièges au conseil communal.

Ce succès remarquable ne pouvait évidemment pas être passé sous silence par la Liste du Bourgmestre. Nous avons donc été invités à la table des négociations. Nous nous attendions à rencontrer des personnes à l’écoute et en réflexion sur les raisons de leur revers électoral. Il n’en a rien été.

Nous attendions des garanties de changement de cap dans les politiques environnementales et humaines. Mais la liste de la Bourgmestre n’entendait pas donner un tournant à sa politique.

  • Nous avions demandé une affiliation à la convention des maires. Cette convention impose aux communes qui y adhèrent de baisser leurs émissions de gaz à effet de serre de 40% à l’horizon 2030. Au total, 200 communes sur les 262 que compte la Wallonie se sont déjà engagées dans cette voie, mais pas Wavre. Leuven a même
    décidé d’atteindre la neutralité climatique pour 2030. « Wavre 2030 » n’en fera pas mention.
  • La politique d’accueil des réfugiés menée au niveau fédéral a cristallisé à plusieurs reprises les débats au sein du conseil communal. Nous demandions que la nouvelle majorité agisse positivement pour élargir le droit à l’aide médicale urgente des sans-papiers. Cette demande a été refusée. « Wavre, ville hospitalière » est un beau slogan mais ne représente à l’heure actuelle qu’une belle coquille vide.
  • Nous avons rencontré plusieurs désaccords importants sur le thème de la mobilité : l’impossibilité d’augmenter le budget pour la réfection des trottoirs, le refus de remettre en question le contournement Nord ou encore l’arrivée imminente d’un concessionnaire privé pour gérer les parkings de Wavre.

La Liste du Bourgmestre a donc décidé de continuer dans une politique creuse, et vide de sens visant le prestige et le
« paraître », une politique de plus en plus décentralisée et externalisée avec une perte évidente du contrôle des deniers publics. A l’inverse, nous voulions des investissements utiles et nécessaires pour tous, des investissements orientés vers les urgences climatiques et humaines, actuelles et futures, et que la gestion de ces 40 dernières années a contribué à créer ou amplifier.

La Liste du Bourgmestre a fait le choix de l’alliance politicienne pour conforter sa majorité au conseil communal. Ecolo Wavre se voit donc relégué dans l’opposition et avec lui, ses électeurs qui espéraient un vrai changement. Depuis les bancs de l’opposition, durant les 6 prochaines années, nous continuerons à mener un combat constructif pour une commune plus mobile, plus verte et plus solidaire.

 

Share This