Vous le savez sans doute, la clinique Saint-Pierre est à l’étroit sur son terrain à Ottignies et dans l’impossibilité de se conformer aux nouvelles normes hospitalières imposées par la Région wallonne. Elle a donc cherché un nouveau terrain pour s’installer… et elle l’a trouvé à Wavre, au nord-est du croisement E411 et N25.

Après avoir répondu positivement – mais avec un certain nombre de points d’attention – à la question « Ce terrain peut-il accueillir une clinique ? »(1) , le groupe écolo Wavre a participé à la réunion publique d’information. Au cours de cette réunion publique, nous avons pu découvrir l’avant-projet d’hôpital et, comme tout citoyen ou toute citoyenne, nous avons eu la possibilité de poser des questions, en séance, aux responsables de la clinique.
Nous avons également eu l’occasion, dans le cadre de l’article R.41-4 du Code de l’environnement, de demander qu’un certain nombre de questions soient étudiées par le bureau d’étude indépendant STRATEC, qui a été chargé de réaliser l’étude d’incidence.
Voici les questions dont nous avons demandé l’étude.

Bâtiment Zéro Énergie
La Ville de Wavre s’est engagée à réduire de 40% les émissions de CO2 sur son territoire à l’horizon 2030. Un hôpital est un bâtiment qui consomme beaucoup d’énergie : il est chauffé 24h sur 24, des personnes y travaillent jour et nuit, de nombreux appareils y sont utilisés et consomment beaucoup d’électricité.
Dans ce cadre, l’étude d’incidence peut-elle évaluer quelle sera la consommation totale en énergie par le bâtiment lui-même, et la mobilité qui le concerne ? Ainsi que les émissions de CO2 supplémentaires qui en découlent ?
L’étude d’incidence peut-elle également délimiter ce qui devrait être réalisé par le porteur de projet pour que le bilan énergétique de son bâtiment soit nul ?

Confort sonore des riverains
Les riverains du futur hôpital se plaignent du niveau sonore de leur lieu de vie. Les axes routiers environnants génèrent beaucoup de bruit. Les riverains pensent, sans doute à juste titre, que le futur hôpital va générer des nuisances sonores supplémentaires.
L’étude d’incidence pourrait-elle indiquer ce qui devrait être réalisé par le porteur de projet (talus, murs antibruit …) pour que l’arrivée de l’hôpital améliore le confort sonore des quartiers qui le bordent ?

Ombre portée
Les riverains du futur hôpital appréhendent l’impact du futur bâtiment sur leur cadre de vie. Au niveau paysager, l’hôpital va surplomber leurs maisons.
Une étude des ombres portées des bâtiments et de leurs abords peut-elle être réalisée par l’étude d’incidence ? Le problème est particulièrement aigu en hiver : des simulations peuvent-elles être notamment réalisées matin, midi et soir à cette saison ?

Circulation Chemin de Vieusart
Les riverains du futur bâtiment craignent que la circulation dans leur rue ne s’aggrave. En effet, ils souffrent d’un trafic de transit existant entre la chaussée de Huy et la N25.
L’étude d’incidence peut-elle étudier l’impact qu’aura l’hôpital sur la circulation dans leur rue ? Et étudier quelles pourraient être les options pour supprimer ce trafic de transit ?

Eaux pluviales
Les eaux pluviales sont actuellement absorbées par une zone naturelle de champs et de bois. Si l’on minéralise cette surface, les eaux vont ruisseler et, vu la situation du projet, s’accumuler vers le bas de la vallée.
En considérant le niveau exceptionnel des inondations de juillet, l’étude d’incidence peut-elle évaluer dans quelle mesure les solutions mises en place dans l’avant-projet sont efficaces et indiquer quels seraient les moyens à mettre en œuvre pour qu’elles soient entièrement absorbées sur le site même, de manière à ne pas aggraver les inondations à Wavre, qui risquent malheureusement de se répéter à l’avenir ?

Eaux usées
Les eaux usées de l’hôpital contiennent une liste à la Prévert de produits nocifs pour l’environnement et pour la santé : antibiotiques, hormones, analgésiques, virus, bactéries, tranquillisants, anti-inflammatoires, bêta bloquants, produits radioactifs, anticonvulsivants, une quinzaine de types de détergents, désinfectants, solvants, somnifères, antidépresseurs, antiépileptiques, anticancéreux, etc. Même lorsqu’elles sont traitées à la sortie de l’hôpital, on y trouve encore des bactéries devenues multirésistantes aux antibiotiques, qui s’accumulent dans les boues des traitements et dont on peut deviner la bombe atomique potentielle qu’elles représentent pour l’environnement et la santé des animaux et des humains.
Dans quelle mesure les solutions mises en œuvre pour éviter que tous ces poisons soient rejetés vers la station d’épuration de Basse-Wavre (qui n’est pas du tout adaptée à leur traitement) sont-elles efficaces ?
De même, l’étude d’incidence peut-elle analyser le risque environnemental des boues de traitement et les alternatives pour leur neutralisation et leur élimination, avec une attention particulière sur les bactéries multirésistantes aux antibiotiques ?

Et maintenant ?
Le bureau d’étude est en train de réaliser l’étude d’incidence. À la lumière des impacts sur l’environnement qui seront mis en évidence par l’étude, le porteur de projet (la clinique Saint-Pierre) adaptera son avant-projet… qui deviendra alors un « projet ».
Le projet de clinique sera alors soumis une première fois au conseil communal, avant d’être envoyé à l’enquête publique.

À la lumière des informations qui seront fournies par l’étude d’incidence, Ecolo Wavre appréciera les différents aspects du projet. Au cours de l’évolution du dossier, nous ne manquerons pas d’intervenir notamment sur les points qui retiennent notre attention : le traitement des eaux de pluie et des eaux usées, la mobilité globale de la zone, l’accessibilité en transports en commun et en modes doux, l’impact du bâtiment sur la situation des riverains, la consommation d’énergie du bâtiment et la présence de biodiversité sur le site.

(1) C’est-à-dire à l’adoption du « SOL », le schéma d’orientation locale.

Questions posées par Bastian Petter et Patrick Pinchart lors de la réunion d’information du 25 octobre 2021 à la Sucrerie de Wavre.

Illustration extraite de la présentation diffusée pour la réunion d’information préalable. ASSAR ARCHITECTS – INGENIUM – GREISCH

Share This